Musée National de Nouakchott

Le Musée national est abrité dans un édifice datant d'une trentaine d'années et construit par des Chinois. Dans ce bâtiment, se trouvent également l'Institut mauritanien de recherche scientifique, le Centre de conservation des manuscrits mauritaniens et la Bibliothèque nationale.

Ce musée nous montre, à l'abri de vitrines, quelles étaient les conditions de vie des populations ayant habité le pays, depuis des millénaires, à travers l'exposition de maquettes, d'objets de la vie courante, d'outils et de photos réalisées à l'occasion de fouilles. Ces dernières ont été principalement effectuées à Koumbi Saleh, ancienne capitale de l'empire du Ghana, à Aoudaghost, principal comptoir commercial sur la route des caravanes pendant plus de 5 siècles, et à Azougui, l'ancienne capitale des Almoravides. Certains de ces objets, trouvés fortuitement par des Mauritaniens, ont été amenés au musée, ce qui démontre le respect qu'ils éprouvent pour leur patrimoine.


La porte principale donne sur une salle bien équipée offrant un environnement moderne à l’apprentissage pour les différents segments de la communauté locale et les visiteurs de tous les groupes d’age et professionnels tels que les enfants, les familles, les chercheurs, les spécialistes et autres. La maison vise aussi à renforcer la mission éducative et culturelle en contribuant à la collection de tableau d’art. Cependant en ce moment elle abrite une exposition de caricature.

Dans la salle d’attente des vitres, à l’intérieur de l’une d’elle est installée des œuvres du grand érudit feu Mohamed Salem ould Adoud. Non loin des instruments de musiques Et un statut de femme mariée de beauté éblouissante portante un voile noir appelé Nyla. A l’intérieur des chefs d’oeuvre rares de sculptures, des tableaux de peintures et tout ce qui touche au patrimoine culturel. Il abrite le plus souvent des œuvres scientifiques, des œuvres d’art, des manuscrits des sciences religieuses, traité et commentaire de Khalil, les conquêtes islamiques (El Bedoui). Des pierres creuses et polies des modèles anciens servants d’encres écoliers. De même il fournit des informations aux chercheurs, étudiants et autres. Ahmed Salem, un vieux qui vient souvent visiter ajoute " ce lieu sert à un centre culturel et un miroir de la société, il reflète la lumière de notre histoire avant et après l’indépendance".

Le musée accorde également une attention particulière à mettre en évidence ce qui distingue chacune des régions, avec soin pour être une variété d’expositions et globale dans le contexte de l’unité géographique et culturelle. Cotte de mailles trouvée dans la région de Koumbi Saleh, poteries de la région de Mederdra, jarres de Tegdaouest, des fouilles dirigées par T.ph.Koltermann (mars 1998) sur le site du fort d’Arguin, etc.…. Egalement dans la salle d’exposition, des photos de l’inondation de 1932 à Nouakchott et un Nécropole de l’Ain en Nouss. Les hommes enterrés dans la nécropole âgée de 3965 BP portaient des colliers de perles d’Andara ou de pierre et étaient accompagnés de nombreuses et riches poteries de traditions variées, de meules et de molettes et de minuscules points de flèches.

Informations pratiques

  • 525 37 22
  • Rue Mohammed Habib BP 5055

Publier un avis

Assurez-vous d'indiquer les informations obligatoires (*). Le code HTML n'est pas autorisé.

Vols mauritanie

Agenda des Evénements

Nous suivre sur Facebook