Préparer votre voyage en Mauritanie

Avant de prendre l’avion pour la Mauritanie sachez que l’environnement physique et culturel exige la prise de certaines précautions. Pensez, par exemple, à un climat désertique très chaud et très aride et à ce qu’il nécessite comme vêtements.

N’oubliez pas que les écarts thermiques diurnes et saisonniers sont très importants, et que les températures descendent certaines nuits d’hiver assez bas. Il est donc sage de prendre cet élément en considération.

Et puisqu’il y a souvent du soleil, du vent et du sable, il est conseillé de prendre des vêtements de toile couvrants et légers. Au bord du fleuve les moustiquaires et les chemises en manches longues vous protègeront contres les moustiques.

Vaccins obligatoires

Le vaccin contre la fièvre jaune ne peut être exigé que pour les voyageurs en provenance d'un pays infesté. Il doit cependant être conseillé pour des séjours prolongés surtout dans la région du fleuve Sénégal. Dans ce cas, il doit être fait au moins 10 jours avant le départ pour une primo-vaccination. Il prend effet immédiatement pour une revaccination.

Vaccins conseillés

Comme toujours et partout, vaccins et rappels (ou immunité) contre diphtérie, tétanos, coqueluche, poliomyélite, hépatites A et B, rougeole (surtout pour les enfants). Mais aussi, en fonction de la durée, de la saison et des conditions de voyage typhoïde, rage, vaccin anti-méningococcique A/C/Y/W (Menveo ou Nimenrix) en période épidémique et saison sèche.

Paludisme

La protection de la peau et des vêtements par des répulsifs efficaces, et l’utilisation de moustiquaires imprégnées pourront éviter les piqûres de moustiques vecteurs de paludisme mais aussi d’autres affections parasitaires ou virales. Le pays étant (comme les autres pays d'Afrique sahélienne) passé dans le groupe 3, le traitement préventif devra être assuré par la prise d'Atovaquone-Proguanil (Malarone ou un de ses génériques), de doxycycline ou de Lariam. Le paludisme est présent essentiellement dans les régions côtières et la zone frontalière avec le Sénégal. Dans les zones sahariennes, la région d’Atar et les Oasis du nord, il n’y a aucune présence de paludisme.

Autres risques

Leur prévention passe par l’observance des conseils qui ont été donnés dans nos recommandations générales. Insistons sur l’hygiène alimentaire qui doit être une préoccupation permanente pour éviter non seulement une banale tourista mais surtout des affections plus préoccupantes (même si elles sont moins grave que chez des populations locales) que seraient une typhoïde, une hépatite A, voire un choléra. Les conditions climatiques peuvent être difficiles à supporter à certaines périodes et doivent être connues des voyageurs ; les nuits d’hiver sont souvent glaciales, contrastant avec des journées chaudes qui deviennent de plus en plus torrides à mesure qu’arrivent le printemps mais surtout l’été. Les fréquentes tempêtes de sable du Sahara mauritanien sont dangereuses par disparition des repères et épuisantes, le sable s’infiltrant partout (ne pas oublier les lunettes de protection intégrales, type « haute montagne »). Enfin la relative fréquence des vipères et des scorpions nécessite une grande vigilance, en particulier le matin avant de s’habiller et d’enfiler ses chaussures.

Vous noterez sans doute au cours de votre séjour que la Mauritanie est un pays ouvert, tolérant et hospitalier. La population est accueillante et respectueuse des étrangers, de leurs cultures et de leurs croyances.

Nos conseils

La meilleure période pour les touristes est celle entre Novembre et Mars. Une période bien fraîche et bien appropriée pour un bon séjour en Mauritanie.

Vols mauritanie

Agenda des Evénements

Nous suivre sur Facebook